LES ARTISTES

> DOMINIK LOBERA

Biographie :

L’archéologie a été mon premier ancrage, suivi par des pratiques de funambule et spéléologie ; l’approche de ces mondes m’a naturellement conduit aux Arts Visuels.
Ceux-ci se tissent à la Langue des Signes Française pour élaborer mon écriture plastique et témoigner les mondes que je traverse : de l’Afrique à l’Asie en passant par l’Amérique du Sud, de l’univers carcéral aux régions hospitalières, des marécages de l’addiction aux désert des autismes.
Artiste singulière à vocations plurielles, je m’inscris comme ‘’témoigneuse’’ d’Ici et d’Ailleurs. De tous temps, je suis où on ne m’attend pas ; quelquefois, je suis où je ne m’attends pas moi-même ! je me glisse dans les interstices des mondes et apprends les codes de communication et de courtoisie. Comme un Silène antique – ces petites figurines fendues en leur milieu qui, fermées, représentaient un
joueur de flûte grotesque et ouvertes, montraient la figure d’une divinité – je transcende les résidus et es donne à voir avec un autre regard. j’inscris mon écriture plastique avec des peintures-matières issues de mes spicilèges : notes balayées, brouillons froissés, épices, galets, drisses et fils,
trames et pigments.

Ligne artistique appliquée par dominik Lobera à ImmunoConcEpt :

Pour cet exercice de confrontation, j’ai cherché, vérifié parfois les définitions de ces drôles de mots (LymphocytesT gamma-delta ? Onco-immunologie? Auto-mmunologie ? etc.).
j’ai dégusté les mots dans leurs saveurs gourmandes, âpres, rudes, doucereuses (si loin de ‘douceheureuse’‘ !). je les ai mastiqués dans le tram, le bus, à pied, le long du fleuve, sur les quais ou sur la moto.
je les ai ruminés de l’aube au ponant, de la douche matinale au dernier café. Ils se sont alors dépouillés de leur sens et revêtus de savoirs chauds et de savoirs froids, sont devenus des lignes chantantes, des courbes voluptueuses (et quelques fois même ”voulues tueuses”) :
ils ont alors rencontré leurs homologues de textures, de traits et de couleurs… le reste appartient à celui qui chemine.

> LAURA ROSENBAUM

Biographie :

Architecte et peintre égal archipeintre ! J’ai reçu une formation d’architecture à Bordeaux qui m’a conduite à vivre au Chili, à voyager en Amérique du Sud, du Nord, à travailler entre Bordeaux et Paris. La peinture retranscrit des expériences architecturales, urbaines, métropolitaines, environnementales. La première trame de mon travail est une matière en mouvement : entre de l’acrylique liquide et des lignes franches, je cherche à faire ressentir les espaces imprégnés d’une poésie atmosphérique. J’observe le climat, m’intéresse à la pluie, au brouillard, à la brume, et aux ciels blancs en particulier, autant de filtres climatiques qui glorifient les objets d’intérêt. La seconde est l’échelle : je représente la ville et ses édifices, de haut, en contreplongée, de près, de l’intérieur avec des vues sur les paysages. Du grand territoire à la fenêtre ouverte il n’y aurait qu’un pas, un œil, un regard émerveillé.

Ligne artistique appliquée par Laura Rosenbaum à ImmunoConcEpt :

J’ai choisi des peintures qui entraient en résonance avec les frontières, la mémoire et la tolérance, car ces notions sont mobilisées dans le milieu architectural et urbain que je fréquente. Je les ai transfigurés en écrivant sur les frontières aquatiques, la mémoire des lieux et la tolérance urbaine, ils embrassent tous une réflexion sociale sur la ville et les comportements humains.

> MARIE-DESIREE SMITH

Biographie :

Je suis née à l’île de La Réunion et grandi à Madagascar où j’ai commencé ma scolarité baignée d’une culture plurielle dans ma famille ou la Créolité se marie avec les vielles souches écossaises et indiennes.
J’ai continué mes études en France et à l’âge adulte j’ai fait les Beaux-Arts de Bordeaux et trois années d’histoire de l’art à la faculté de Bordeaux. Ma culture hétéroclite n’a cessé de nourrir mon besoin de m’exprimer par la peinture. Elle est une recherche constante de tout ce qui peuple le vide et des énergies propres à chaque être vivant.
Le vide porte la forme et l’énergie de l’espace porte la vie.

Ligne artistique appliquée par Marie-Désirée Smith à ImmunoConcEpt :

Travail sur l’eau, source de vie et de transport de toutes les cellules vivantes en mouvement dans sa force créatrice et émotionnelle.

De l’eau claire a l’eau sombre elle apporte l’équilibre de nos organes vitaux dans sa pureté et lorsqu’elle se trouble celle-ci nous révèle la pleine conscience de notre état sensible.