Que sont LES FRONTIERES en Immunologie ?

What are “Frontiers”? See artist’s & ImmunoConcEpT scientists’ reply.

Découvrez la réponse d’une artiste visuelle et la nôtre.

Réponse des Chercheurs d’ImmunoConcEpT:

Le corps est délimité par des frontières aussi dites barrières biologiques qui permettent sa protection. Par exemple la peau qui empêche l’incrustation des particules externes (microorganismes), limite la perte d’eau du corps, et protège l’organisme des rayons solaires. Un autre type de barrière sont les muqueuses, minces couches qui tapissent les cavités du corps. La majorité des muqueuses sécrètent un liquide visqueux dit mucus qui rend cette partie humide, comme les sécrétions nasales qui piègent les particules externes et les empêchent de rejoindre le poumon.

Pour en savoir plus…


Réponse de Laura Rosenbaum :

Les frontières aquatiques absorbent naturellement les contours bâtis. Des brouillards épais unissent les vitres des menuiseries extérieures et des cieux nuageux. La pluie tombe des toitures jusqu’aux sols pavés, aux égouts, à la cave. Le vent emporte les feuilles d’une cour à une autre, éparpille les pensées de la cheminée au grenier.
La ville, l’environnement, le cadre bâti forment un tout harmonieux et disgracieux, entre le ciel, les routes, les automobiles, les montagnes et les immeubles, l’air, les oiseaux et les insectes occupent un même univers.
Par le pouvoir de l’eau la décomposition des lignes raconte un climat brumeux, un temps d’hiver. Plus il y en a dans la peinture, plus les couches se mélangent dans les coulures. À la recherche du tableau homogène, vaporeux, doux au regard, abolissant tout point de rupture.
Les frontières se brouillent par temps gris on l’aura compris. Pas la peine de songer au soleil, aux contrastes vifs, limitatifs. Les cadrages les plus libérés sont pris au matin lorsque le vent d’Est se lève sur le sable, que la ligne d’horizon se perd entre l’Océan et les dunes. Collecte d’instants unis par l’ambiance, le temps, les éléments.

Oeuvre ci-contre : “Social 2A”, de Laura Rosenbaum

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.